Le député européen crée son "armée de l'agriculture"

Publié le par Mairie Nuzéjouls

Le député européen crée son "armée de l'agriculture"

Le terrain: voilà ce qui plaît au député européen (PS) et vice président de la commission en charge de l'agriculture, Eric Andrieu. Un peu parce que c'est le terroir qui l'a porté au Parlement Européen, et surtout parce que c'est là qu'il" retrouve la vraie vie", qu'il revient au "contact avec les réalités" qui lui permettront de légiférer ensuite.

"Malheureusement, la parole portée par les représentants de l'agriculture est différente des réalités de terrain", lance le député. Une raison supplémentaire pour expliquer son travail "sur le terrain". Hier dans le Lot, il venait à la rencontre du monde agricole, pour "échanger, débattre", et pour prendre toutes les informations que "les représentants" en question auraient omis de transmettre.

Dans le viseur d'Eric Andrieu: la prochaine politique agricole commune. Son objectif: rassembler une "armée" faite de professionnels de l'agriculture.A Bruxelles ou Strasbourg, Eric Andrieu a régulièrement affaire à des "armées d'experts"; lui prépare son propre groupe de résistance, c'est sur eux qu'il compte, sur leur expérience, pour préparer la prochaine PAC. Pas question de laisser les seuls "experts" ficeler de la politique agricole, pas question non plus de compter sur ce commissaire européen persuadé que "le marché réglera tout. S'il est un domaine qui a besoin d'être régulé, c'est bien l'agriculture". Et c'est aujourd'hui (avant la fin de l'année) qu'il faut "faire des propositions". Avec les agriculteurs comme force de proposition.

H.B (la dépêche du Lot)

Le député séduit par l’accueil Lotois

Déjà venu dans le Lot lorsqu'il faisait campagne pour les Européennes, Eric Andrieu avait promis qu'il reviendrait. Cette fois encore, l'eurodéputé s'est dit sensible a l’accueil lotois. Outre les conseillers départementaux et leur président Serge Rigal, la maire de Nuzéjouls, Danièle Frayssinet et une forte représentation de conseillers municipaux, la député Dominique Orliac et son suppléant Bernard Choulet, prés de 700 personnes étaient égalements présents. Grâce à un hasard du calendrier: il s'agissait des accompagnateurs de la transhumance.

Publié dans Actualités