Prévention des intoxications oxycarbonées

Publié le par Mairie Nuzéjouls

Prévention des intoxications oxycarbonées

Le monoxyde de carbone est une cause de mortalité et d'hospitalisation importante en France.

Avec environ une centaine de décès par an, il reste la première cause de mortalité par gaz toxique dans notre pays.

Responsable d’une centaine de décès en France chaque année.
Comment éviter les intoxications au monoxyde de carbone ?

Invisible, inodore et non irritant, le monoxyde de carbone est un gaz indétectable.

Les principales circonstances d’intoxication au CO sont associées à des appareils de chauffage ou de production d’eau chaude à combustion (gaz naturel, bois, charbon, fuel, butane, propane, essence ou pétrole...) mal entretenus ou mal installés.

Les symptômes de l’intoxication au CO : maux de tête, fatigue, nausées. Ils apparaissent plus ou moins rapidement et peuvent toucher plusieurs personnes au sein du foyer.

Une intoxication importante peut conduire au coma et à la mort, parfois en quelques minutes. Il est donc important d’agir très vite.

En cas de suspicion d’intoxication, aérez immédiatement les locaux, arrêtez si possible les appareils à combustion, évacuez les locaux et appelez les secours en composant le 15, le 18 ou le 112 (et le 114 pour les personnes malentendantes).

Des gestes simples et le respect de certaines recommandations contribuent pourtant à réduire ces intoxications :

  • Avant l’hiver, faire impérativement entretenir les appareils de chauffage et de production d’eau chaude à combustion par un professionnel qualifié.
  • Faire ramoner les conduits d’évacuation des fumées par un professionnel.
  • Ne jamais se chauffer avec des appareils non destinés à cet usage (réchauds de camping, fours, brasero, barbecues, cuisinières, etc.) ;
  • N’utiliser sous aucun prétexte un groupe électrogène dans un lieu fermé (maison, cave, garage...) : ce dernier doit impérativement être placé à l’extérieur des bâtiments.
  • Ne jamais utiliser de façon prolongée un chauffage d’appoint à combustion (poêle à pétrole, ...) : au bout de quelques heures, l’appareil risque de ne plus bien fonctionner et de dégager du CO ;
  • Aérer quotidiennement l’habitation et ne jamais obstruer les grilles de ventilation, même par temps froid.

Les organisateurs de rassemblements (manifestations culturelles ou religieuses, réunions de famille par exemple) doivent être tout particulièrement attentifs. Les épisodes d’intoxication en lien avec l’utilisation de panneaux-radiants à combustible gazeux sont fréquents et concernent chaque année plusieurs centaines de personnes en France. L'hiver dernier, les intoxications au monoxyde de carbone dans ses lieux ont impliqué 238 personnes.

Afin de passer un hiver serein, vous êtes invités à respecter ces prescriptions de bons sens et de sécurité.

Ci-dessous un document pour vous aider à diagnostiquer les intoxications oxycarbonés subaiguës ou chroniques.